Ces femmes étaient venues pour prendre le président de la république Félix Antoine Tshisekedi à la main jusqu’à Beni pour finir l’insécurité.

Elles annoncent terminer leur mission avec succès et disent rentrer attendre le chef de l’Etat.

N’eût été la catastrophe de Goma, on serait venu avec le président de la république jusqu’en province tel qu’il avait déjà programmé d’arriver d’abord à Goma. Cependant, comme il doit suivre de près cette problématique aussi urgente que celle des massacres de Beni, nous allons le précèderet l’attendre chez nous, car il nous a garantis qu’il y tient ” disent-elles.

Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici