L’ancien premier ministre de la République Démocratique du Congo a dans annoncé dans via son compte Twitter que sa résidence a été violée par une dizaine de policiers.

Matata Ponyo

Ma residence vient d’être violee par une dizaine de policiers dirigés par un Général. La porte de ma chambre où j’étais couché en repos médical a été cassée et j’ai été menacé pour avoir refusé de répondre à un mandat de comparution illégal sur le dossier BukangaLonzo” a écrit Augustin Matata Ponyo.

Toutefois, il remercie l’autorité de services publics qui est intervenue pour arrêter cette violation

Je remercie l’Autorite de services publics qui est intervenue pour arrêter cette violation inacceptable des droits de l’homme et le traumatisme de mes enfants pour avoir refusé, sur conseil de mes avocats, de réponse à plusieurs mandats de comparution illégaux du PG JP Mukolo” a ajouté le sénateur Mapon.

Mark Munganga


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS