Il est dit que: les députés nationaux membres de l’Union Sacrée de la Nation suivi sans surprise la déclaration des députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) en rapport avec le processus électoral en République Démocratique du Congo.

Selon nos sources : Le refus du FCC de « ne pas participer au débat et à l’adoption » de la loi électorale ne vise que la « non tenue des élections » dans le délai constitutionnel et le partage du pouvoir sans le concours du peuple.

Dans une déclaration samedi 16 avril, ces députés nationaux informent à l’opinion tant nationale qu’internationale que l’Union Sacrée pour la Nation s’inscrit dans le schéma constitutionnel et ne peut donc compromettre les valeurs démocratiques pour lesquelles elle s’est battue et séparée du FCC et auxquelles elle demeure fermement attachée. Elle réaffirme l’engagement ainsi que la détermination du Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour l’organisation de meilleures élections, a indiqué polico dans un article.

A quoi se rapporte-t-elle l’inquiétude du chef de Lamuka ?

Ne pas vouloir organiser les « élections transparentes et impartiales », c’est décidément prendre l’option de maintenir le peuple congolais dans la pauvreté et la misère. C’est de l’indignité, précise le Président de Lamulaka Martin Fayulu dans son Twitte.


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici