Les experts des Ministères des Mines participent par visioconférence à un atelier de la Réunion du Comité Régional de Lutte contre l’exploitation illégale des Ressources Naturelles.
Ouvert le samedi 23 octobre 2021 au siège du CEEC, sous la Direction de Monsieur Michel KIBONGE NYEKUMA, Directeur de cabinet adjoint de la ministre des Mines, ces travaux vont se poursuivrent jusqu’au lundi 25 octobre 2021.

Cette rencontre par vidéoconférence réunit les miniers de 9 pays voisins de la République Démocratique du Congo qui disposent les minerais, les exploitent, les vendent et les achètent.

Dans ce contexte des mouvements des ressources naturelles à travers la RDC et ses 9 voisins, il a été instituée des réunions et rencontres communes dans le but de lutter pas seulement contre l’exploitation, la vente et la sortie illégale des minerais des pays membres de la CIGRL, vers d’autres pays, mais également de procéder à la certification de ces minerais à partir du lieu d’extraction et pourquoi pas à l’arrivée de ces ressources naturelles.

Ce faisant, à l’ouverture de cette grande réunion, plusieurs interventions de représentants de pays membres de la CIGRL, ont été enregistrées dont celles de participants de la RDC qui ont fait d’une part, une observation de taille sur l’attitude des pays membres qui hésitent d’approuver certains points qui ont été déjà harmonisés pour le bon fonctionnement de ce mécanisme de lutte contre l’exploitation illégale et la fraude des minerais et ce, en faveur de la certification de toutes les productions.

Et d’autre part, le directeur du cabinet adjoint la ministre des Mines, KIBONGE qui, au de la ministre des Mines Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI qu’il a représenté, a une recommandation patrioque aux membres, qu’il est nécessaire qu’on développe les marchés locaux de vente et d’achat des minerais produits localement avant la sortie pour un autre pays. Le Directeur du cabinet adjoint, Michel KIBONGE a, en terme de recommandation, présenté le projet de la ministre des Mines Antoinette N’SAMBA KALAMBAYI, de voir la DRC se doter les usines de traitement de des ressources naturelles au bénéfice des populations locales en particulier et les État en général.

Mark Munganga


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS