C’est au travers du ministre italien des affaires étrangères, Luigi Di Maio, que l’Italie n’a pas fermé la bouche à l’assassinat ce lundi de l’ambassadeur de son pays en RDC.

« Aujourd’hui est une journée sombre et triste pour notre pays. Nous avons appris avec un grand désarroi et une immense douleur la mort de notre ambassadeur en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, et d’un militaire de l’Armée des gendarmes, Vittorio Lacovacci », a déclaré le chef de la diplomatie italienne, Luigi Di Maio.

« Deux serviteurs de l’État qui nous ont été arrachés avec violence dans l’accomplissement de leur devoir. Les circonstances de cette attaque brutale ne sont pas encore connues et aucun effort ne sera épargné pour éclairer ce qui s’est passé. Je vais rendre compte dès que possible au Parlement pour clarifier ce qui s’est passé. Aujourd’hui, l’État pleure la perte de deux de ses exemplaires enfants et se joint à leurs familles et amis et collègues », a poursuivi le leader du mouvement 5 Etoiles.

Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio, qui se trouvait à Bruxelles pour une réunion avec ses homologues européens, a annoncé son retour anticipé à Rome.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.