Dans son message écrit sur le grand réseau social Twitter, Noël Tshiani tente d’attaquer l’ex-président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila sur les diverses sociétés et institutions publiques qui ont vu le jour pendant son règne.

Pour l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, les différentes sociétés et plusieurs autres institutions publiques qui ont été créées à l’époque du règne de Joseph Kabila, devraient être remises et devenir patrimoine de l’Etat congolais.

Ses attaques pointent la villa KINGAKATI, BGFI Bank… , qui sont jusqu’à présent des propriétés privées de Joseph Kabila.

«Les sociétés créées par les Kabila et leurs associés avec des fonds publics provenant de la BCC et d’autres institutions publiques devraient revenir à l’Etat qui deviendrait actionnaire au nom du peuple congolais: Égal, Kwanza Capital, Sud Oil, Kingakati, BGFI… Pas d’impunité ! », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Et d’ajouter, «Le rapport “Congo Holdup” est gravissime. Que les leaders politiques et les institutions se prononcent sur cette escroquerie! Crimes prémédités. Je demande à la justice, à la présidence de la RDC, à l’assemblée nationale et au sénat d’agir au non du peuple abusé et désabusé».

L’ancien président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange.

Pour rappel, dans le rapport récent de la vaste enquête de médias internationaux et d’ONG nommée «Congo Holdup», l’ancien président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, et sa famille sont accusés d’avoir détourné au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État en 5 ans.

Par Bin Wabthomas


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS