Après la tuerie d’au moins trois civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), dans la localité de Matombo, entité située à quelques kilomètres de la commune d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni dans le Nord-Kivu, mercredi 10 Mars 2021, la CRDH plaide pour le renforcement d’éléments FARDC dans la zone.

Dans une déclaration en réaction à cette nouvelle tuerie, la CRDH se dit très inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire dans les territoires de Beni au Nord-Kivu et Irumu dans la province de l’Ituri, caracterisée par la tuerie de civils par les combattants ADF.

“…une situation qui est entrain d’occasionner mort d’hommes, les agglomérations qui se vident de leurs habitants, le déplacement massif de la population, déplacement des Institutions et des structures sanitaires, scolaires, ecclésiastiques. Actuellement, la commune d’Oicha accueille plus de 25 écoles provenant de ses environs. Ainsi Oicha devient un déversoir d’où les charges sociales, institutionnelles, écoles, hôpitaux sursaturés”, lit-on dans ce document.

Le CRDH, en s’inscrivant dans le cadre de la protection communautaire et le respect des droits humains, condamne avec véhémence l’inertie de l’armée dans la protection des civils et leurs biens.

Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article