Les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), ont dans la soirée de lundi 08 Mars 2021, signé une nouvelle attaque au village Apende, entité située dans le groupement Bandavilemba, en chefferie de Walese Vonkutu, territoire d’Irumu en province de l’Ituri.

L’information est livrée à Wab-info.com par le centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), une structure de défense des droits humains, basée dans l’Est de la République Démocratique du Congo à travers une délaration rendue publique ce mardi 09 Mars 2021.

Selon Maitre Omar Kavotha, vice-président du conseil d’administration au sein du CEPADHO, au moins huit (8) civils ont été tués et une dizaine de maisons incendiées par ces assaillants après avoir dévalisé des maisons de commerce et pillé du bétail de la paisible population.

“Par ailleurs, le matin de lundi 08 Mars courant, monsieur Augustin Katsuva, laborantin du Centre de Santé Kabarole en groupement Basongora, dans le secteur de Ruwenzori est tombé dans une embuscade de rebelles ADF sur l’axe routier Beni-Kasindi”, lit-on dans cette déclaration.

Le CEPADHO qui condamne avec fermeté les tueries survenues à Apende, Ndimo et Kitshanga, déplore qu’en l’espace de deux semaines 55 civils soient tués par les islamistes ADF/MTM. Il alerte à cet effet les FARDC et les Casques bleus de la Monusco sur la nécessité de renforcer leur présence sur l’axe routier Eringeti-Komanda, aussi qu’elle l’exige sur l’axe routier Beni-Kasindi. Cela en vue de rassurer les populations qui menacent de vider ces axes.

Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article