La société civile de la chefferie de Bahema Nord sollicite aux FARDC de le permettre d’accéder dans différentes forêts de la place pour rechercher d’autres personnes ou soit leurs corps qui restent encore introuvables depuis le jour de ces carnages.

Charité Banza l’a signifié à notre correspondant sur place ce vendredi 26 novembre 2021 et justifie sa demande par la fraternité envers ces personnes encore soit en captivité ou soit tués.

Tout en ayant confiance aux militaires FARDC, cet activiste de la société civile plaide aussi pour leur accompagnement par les mêmes militaires dans la brousse où ils iront à la recherche de leurs frères.

 » Nous avons cofience en notre armée qui est sur terrain, nous leur demandons de nous faciliter la tâche à la population de drodro d’aller fouiller les corps de leurs membres et de familles qui ne sont pas encore retrouvé dans la brousse au village panza, la colline coco, par-ci par-là il faut que la population fouille pour rétrouver leur corps et où leur présence, nous demandons àux forces armées de la République d’encompagnees la population.  » a exhorté Charité Banza.

Pour rappel les rebelles ougandais adf avaient attaqué le camp des déplacés de Drodro le 21novembre 2021 ou une cinquantaine de personnes avaient été tuées.

Alexis Kakule

Beni

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici