D’après maître John vuleveryo, plusieurs violations des droits de l’homme s’enregistrent dans la région par certains hommes vêtus en tenues militaires, porteurs d’armes de geures.

Ce défenseur de droits humains cite notamment, les arrestations arbitraires et les détentions irrégulières sont devenues recurantes dans la région de biakoto. Celui-ci dénonce l’existence d’un cachot sous terrain à Biakato, chefferie de Babila ba bombi, territoire de mambasa, en Ituri.

Tout en se référant à un cas récent, celui d’une femme dénommé kahambu bakwaghe, s’est vue arrêté en lieu et place de son mari. Il a ajouté par ailieurs que, vu les cas de recurdessences cette structure citoyenne note que, cette femme subit des souffrances et son bébé est exposé à des maladies, car ce cachot est très salle.

Nous confirmons l’information ,il s’agit d’un cachot sous terre qui est construit dans le camp militaire fardc du bataillon 21022 ,sous le commandement du colonel John bebwa, basé a biakato . Nous exigeons la libération sans condition de madame kahambu bakwaghe.”, exige Maître John .

Ce pendant la nouvelle société civile plaide auprès des autorités provinciales de denclachaint les enquêtes pour punir srveraiment les auteurs ,et le relèvement de ce 21023 bataillons par une nouvelle troupe .

Alexis Kakule

Beni

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS