En date du 04 juin de l’année en cours aux environs de 15H00, Monsieur Jean NGBENDI a été abattu par un coup de balle, projectile lancée par un élément de l’Auditorat Militaire de Garnison de la Mongala en mission à Mbangi Bagenza localité situé à 17 kilomètres de la ville de Lisala chef-lieu de la province de la Mongala.

Selon nos sources, tout à commencer par la colère des jeunes gens de la localité Mbangi Bagenza suite à la mort de l’un de leur dont ils présument être auteur de cet évènement douloureux Maurice AGAMAKA habitat à Lisala.

Ayant constaté par les jeunes gens de la même localité que des morts à répétition et surtout dans le même clan qui s’en est suivi sont l’œuvre mystique de leur frère du même village Maurice AGAMAKA. A son tour Monsieur AGAMAKA Maurice mécontent du sort et des reproches lui infligés selon lui à tort sur la mort à répétition des siens au village ; se plaint de son coté à la police afin qu’elle y descende et arrête des personnes qui lui traite de sorcier et responsable du décès de plusieurs personnes au village. Etant descendu dans la localité de Mbangi Bagenza, la police constituée de quatre éléments n’a pas pu maitriser la résistance des jeunes gens qui étaient tous déterminés de ne pas céder face à tout représailles contre leur action car trop c’est trop disaient-ils.

Ne voulant pas céder à sa décision, Maurice AGAMAKA tenait mordicus à la réparation de sa réputation, ce verra cette fois-ci saisir l’Auditorat Militaire envie d’une réquisition de force qui n’échouera point dans sa mission. Aussitôt dit aussitôt fait, 12 hommes en uniforme tous militaire étaient descendu dans la localité au jour, date cité ci-haut afin de ramener en eux les personnes citées dans la plainte de Monsieur Maurice AGAMAKA.

Malheureusement cet important déploiement des éléments de l’Auditorat Militaire dans la localité Mbangi Bagenza, n’a pas reçu sa mission principale car ils étaient confrontés par la résistance très farouche des jeunes gens de la localité de Mbangi Bagenza déterminés de ne point céder à aucune pression tel était leur objectif. C’est pourquoi, les échauffourées se sont éclatés entre militaires et villageois sur lesquels un des militaires parmi les douze qui cherchaient à se sauver comme ces onze collègues se verra être agressé par la foule qui le suivait, subitement il arma son fusil et tira un coup de balle à l’aire pour dissuader la population qui ne cédait pas ; par la suite il tira un autre à bout portant qui joignit deux personnes dont une la balle lui traversa l’avant-bras gauche et qui jusqu’au jour d’aujourd’hui suit les soins à l’hôpital général de référence de Lisala sans aucune assistance (AGAMAKA MANGBOKI Jean) ; par ailleurs et malheureusement ce projectile est allé finir sa course en traversant mortellement la poitrine du regretté Jean NGBENDI âgé de 28 ans marié et père des trois enfants. Continuant sa fuite pour se sauver en tirant des coups de balles, un autre projectile atteignit un jeune homme du nom de Monsieur MOZOME Denis sur son tendon gauche et qui continu à suivre les soins sur ce plain dans son village.

Action des Jeunes pour le Bien-être Social déplore, dénonce et condamne avec fermeté le comportement incivique et déloyal de ces jeunes gens de la localité Mbangi Bagenza tendant à s’opposer et à s’insurger contre les mandataires de l’état en mission officielle ;

Elle dénonce et condamne par la suite le manque du professionnalisme de la part de MOBUNA ABENDA militaire de son état qui par la suite a entrainé la mort du regretté Jean NGBENDI ainsi que deux personnes qui sont blessées par coups des balles ;

Cette ONG déplore encore une fois de plus l’incendie volontaire des deux maisons se trouvant dans la parcelle de Monsieur Maurice AGAMAKA à Lisala y compris tous les effets qui s’y trouvaient ; incendie occasionnée après la mort par balle du jeune homme précité dont le corps a été transporté par le même groupe des gens en colère qui en fini à déposer son cadavre dans la parcelle incendiée.

En tant que sentinelle, AJBS demande à l’Auditeur Militaire de Garnison de bien vouloir se saisir dudit dossier et ouvrir une information judiciaire en charge Monsieur MOBUNA ABENDA afin de répondre de ces actes commis au jour et date du 04 juin 2021 à Mbangi Bagenza.

Tout en sollicitant auprès de l’autorité provinciale une implication allant dans le sens d’une assistance médicale et financière aux victimes de ces atrocités se trouvant à l’hôpital général de référence de Lisala.

Roger NZUMBU MOSENGE

Président National.

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici