L’armée a intensifié des opérations de traques de rebelles, devenus de plus en plus cruels en territoire d’Irumu.

Suite à l’intensification des ces opérations, 5 sujets Nyabwisha se sont rendus aux FARDC ce week-end avec 5 armes.

Selon l’armée à travers Jules Ngongo, son porte parole, ces sujets Nyabwisha sont depuis le matin de ce dimanche 13 juin à l’État Major du secteur opérationnel.

Déterminer à mettre fin définitivement aux exactions de différents groupes armés opérant en Ituri, l’armée appelle la population à faire un bloc derrière elle et à se désolidariser des ennemis de la paix.

Rappelons-le, les communautés victimes de récentes attaques dans les chefferies de Banyari Chabi et Bahema Boga, accusent les sujets Nyabwisha en être des auteurs; mais des accusations rejetées par le coordonateur de l’association culturelle Hutu-Congolais basé à Goma, dans le Nord-Kivu.

Commentant ce sujet, le député national Paul Babangu invite le gouvernement à ouvrir une enquête pour plutôt dénicher les co-auteurs de ces attaques car selon lui : “les auteurs sont des sujets Nyabwisha”

Cet élu d’Irumu pense que cette mission permettrait au gouvernement de les identifiés et les rapatriés dans leur pays d’origine.

Verite JOHNSON

Ituri

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici