La situation est restée tendue en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu, le matin de ce jeudi 1er Juillet 2021 après l’attaque des rebelles de “Forces Démocratiques Alliées” (ADF) ayant fait une dizaine de morts au Quartier Rwangoma de la commune de Beu, dans la nuit de mercredi à ce jeudi.

Pour protester contre cette nouvelle tuerie, des jeunes ont barricadé des rues et avenues. À la morgue de l’hôpital général de référence de Beni où les corps des victimes ont été conduits, le journaliste Luhembwe Erickson, correspondant de la radio Top Congo Fm à Beni a été agressé par des jeunes.

« Je viens d’être menacé par un groupe des jeunes à la morgue de l’hôpital général de Beni, ils déclarent que les journalistes ont diffusé deux morts alors qu’il y a plus de dix morts. Ils m’ont fumé et menacé sérieusement, c’est un autre jeune qui est intervenu disant que je ne suis pas de la Radio Télévision Rwanzururu. Mon carnet de la CADECO ravi m’a été remis de nouveau. Sur place ici les journalistes ne sont pas les bienvenus », a-t-il alerté.

Aucune réaction n’est jusque-là de la part de l’Union Nationale de Presse du Congo (UNPC). Suite à cette situation, les activités scolaires restent paralysées dans plusieurs écoles de la ville de Beni.

Par Alexis Kasongo

Beni

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici