La synergie des structures citoyennes du secteur Kibali en territoire de watsa dans la province du Haut-Uele au Nord-Est de la République Démocratique du Congo veut monter à la vitesse supérieure.

Après la levée des trois journées villes mortes décrétées lundi 24 mai dernier pour décrier la passivité de l’administrateur du territoire de Watsa, Innocent Makanda Lubusu au sujet de l’insécurité dont le territoire fait face depuis plusieurs jours,la synergie des structures citoyennes voudrait activer l’incivisme fiscal si le ministre de l’intérieur ne vient pas répondre à leurs revendications dans un délai de quarante huit heures.

Les structures citoyennes citoyennes à savoir la nouvelle société civile congolaise,la société civile de la RDC,la société civile du Congo et la société forces dans l’unanimité demandent aux opérateurs économiques qui ont toujours été la cible de l’insécurité dans cette partie du territoire d’observer cet incivisme fiscal à dater du Vendredi 28 mai courant si les autorités tant nationales que provinciales ne viennent remplacer l’administrateur du territoire et son assistant par un autre.

Il faut souligner que l’administeur du territoire réagissant lundi dernier aux allégations portées contre lui souligne que ses structures citoyennes «dépassent leurs limites» en demandant son départ.

Par Paluku Vyavu à Durba


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici