Les miliciens du groupe coopérative pour le développement du Congo (CODECO) veulent la libération de leurs compagnons qui sont détenus au cachot de la police nationale congolaise commissariat de Mungwalu da’s le territoire de Djugu en Ituri. Plus de 50 combattants de ce groupe rebelle ont visité la résidence du chef du parquet de Djugu la journée de samedi 16 janvier 2021.

D’après le magistrat Sadiki Kiyele Gédéon chef du parquet de Djugu à Mungwalu, son domicile a été encerclé par ces combattants. Il précise que ces miliciens menacent d’attaquer le cachot si rien ne sera fait. Il demande aux autorités militaires d’assurer sa protection car sa vie est en danger.

“J’étais sous menace des assaillants CODECO alors que nous sommes dans le processus qu’avait amené le délégué du chef de l’État mais curieusement une cinquantaine des CODECO armés et non armés étaient venus jusqu’à mon domicile m’éxigeant que j’ouvre la prison afin qu’ils récupèrent les leurs pourtant parmi les leurs, il y a des assassins, les violeurs,… Je ne suis pas compétent pour les libérer”, a-t-il fait savoir.

Par Alexis K


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.