Pour la science, les yeux sont non pas le reflet de l’âme mais celui du cerveau et des émotions. Voici ce que dévoile un regard…

Disons d’abord que lire dans le regard de quelqu’un, c’est lire dans sa pupille. Parce que tous les éléments de l’œil sont impassibles, hormis la noire pupille, qui se contracte ou se dilate, modifiant ainsi le regard.

Qu’exprime ce mouvement ? Pour commencer, l’intensité de la lumière qui pénètre dans l’œil, puisque c’est la pupille qui régule ce flux ; mais également nos émotions – et même l’état de notre cerveau !

Coté cerveau, coté émotions

La preuve : après un choc à la tête, les médecins évaluent l’intégrité neurologique en faisant clignoter une lumière devant les yeux du patient. En effet, ce réflexe sollicite la pupille, la rétine, le nerf oculomoteur et les aires cérébrales visuelles. Exposée à la lumière, la pupille doit ainsi réagir par une constriction.

Côté émotions, la peur, la douleur ou encore le désir se traduisent par une augmentation du diamètre de la pupille. Ainsi, la douleur active le système nerveux sympathique entraînant la contraction du muscle dilatateur de l’iris : le diamètre de la pupille augmente alors d’environ 0,2 mm.

A l’inverse, la colère ou le dégoût stimulent le système nerveux parasympathique qui induit la contraction du muscle constricteur de l’iris et rétrécit la pupille

@Ricoeur-Suave


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici