La tuerie de 18 personnes par les rebelles Ougandais de Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans le village Kisima, entité située dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni (Nord-Kivu), dans la nuit de mardi à ce mercredi 26 Mai 2021, préoccupe la mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco).

C’est le Représentant Spécial adjoint du Secrétaire général des Nations-Unies en charge de la protection et les opérations qui l’a fait savoir au cours des échanges avec le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu mercredi 26 Mai 2021. Khassim Diagne, indique que les forces onusiennes restent très déterminées à travailler aux côtés des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) afin de mettre terme à la tuerie des civils par les rebelles ADF dans la région de Beni.

“…nous sommes extrêmement préoccupée par les actes des groupes armés. C’est un point sur lequel nous travaillons déjà ensemble avec le Gouverneur de province et les Forces Armées congolaises. Je ne peux pas dire plus mais nous sommes extrêmement préoccupée par cette situation et nous allons tout faire pour accompagner les FARDC à éliminer cette menace”, a-t-il fait savoir.

Il faut noter que la situation sécuritaire reste encore volatile dans plusieurs agglomérations du secteur de Ruwenzori. Plusieurs habitants se sont déjà déplacés vers des zones supposées sécurisées craignant pour leur sécurité. Les structures de la société civile demandent aux autorités militaires de prendre des dispositions nécessaires pour assurer la sécurité de la population.

Par Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici