Depuis mercredi 22 Mars 2021, la société civile de la commune de Mangina, entité du territoire de Beni dans le Nord-Kivu, a décrété un mouvement de grève pour exiger le départ du commandant de la Police Nationale Congolaise (PNC) commissariat de la place, jugé d’incompétent dans la sécurisation de la population selon cette structure citoyenne.

Une rencontre évaluative a été tenue ce samedi 27 Mars 2021, dans laquelle l’Administrateur du territoire de Beni a été présent. Après les échanges, la société civile a campé sur sa décision de voir le commandant de la police être remplacé, d’où la continuité du mouvement de grève.

l’Administrateur du territoire qui a tenté calmer la tension des membres de la société civile sans succès, a promis canaliser les recommandations à sa hiérachie. Néamoins, Donat Kasereka Kibwana, lance une mise en garde à quiconque tentera de troubler l’ordre public. Ce dernier sera traduit en justice afin de repondre à ses actes selon la loi congolaise.

L’autorité territoriale appelle pour ce faire les habitants à vaquer librément à leurs occupations. Elle demande aussi aux élèves de pouvoir reprendre le chemin de l’école dès ce lundi vu que l’année scolaire n’a plus de récuperation.

Il faut le dire, plusieurs cas de vols à mains armées ont été signalés en commune de Mangina. La société civile attribue cette situation au non pris en compte des alertes de la population par les services de sécurité.

Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article