C’est dans le Nord de la Côte d’Ivoire, frontalière avec le Burkina Faso où le poste de Kafolo a été à nouveau attaqué, dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 mars 2021. Certaines sources avancent le chiffre de 4 morts, dont deux assaillants. Un bilan non confirmé de source officielle.

« Urgence ! Une attaque terroriste a été perpétrée cette nuit contre les forces de sécurité et de défense ivoirienne près de la frontière avec le Burkina Faso précisément à Kafolo. L’attaque a été repoussée et une opération de ratissage a été lancée ». Telle est l’alerte qui a circulé dans les messageries, quelques minutes après l’attaque. Une attaque confirmée de source sécuritaire.

Pour l’heure, les détails de cette attaque ne sont pas connus. Le bilan de quatre morts, dont deux assaillants, n’est pas confirmé non plus, de source officielle. Une annonce de l’état-major des armées, conduit par le Général Lassina Doumbia, est attendue au cours de la journée. En neuf mois, c’est la deuxième fois que ce poste mixte (gendarme et militaires), situé dans la région du Tchologo, non loin du parc de la Comoé ; est attaqué.

Les soupçons se dirigent vers les djihadistes burkinabè qui sévissent déjà au Burkina Faso. Du 10 au 11 juin, les terroristes avaient lancé une attaque d’envergure de la caserne de Kafolo faisant onze morts parmi les militaires. Six autres ont été blessés et un assaillant a été abattu. Nous y reviendrons. 




Par Gédéon Ngango


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici