Quatre championnats continuent de se dérouler actuellement malgré l’épidémie de coronavirus qui sévit sur toute la planète.

Depuis plusieurs semaines, la planète football est à l’arrêt en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais, quatre pays ont décidé la poursuite des championnats. Il s’agit de la Biélorussie, du Tadjikistan, du Nicaragua et du Burundi.

Au Burundi, un pays d’Afrique de l’Est de plus de 10 millions d’habitants dont trois cas de coronavirus, la fédération avait réuni ce dimanche une assemblée générale avec les présidents de clubs (de D1 et D2) pour évoquer la crise sanitaire au lendemain des premiers matchs pour le compte de la 27e journée de Ligue A.

Thaddée Ndikumana, le ministre de la Santé, a recommandé la poursuite du championnat en mettant en place « des mesures de prévention comme le lavage des mains et la prise de température des spectateurs avant leur entrée dans les stades. » Le ministre de la Santé a également annoncé que les spectateurs devront respecter quelques gestes barrière comme le lavage des mains et la prise de température avant leur entrée au stade tandis que les joueurs observeront plusieurs précautions.

Il s’agit de l’interdiction de se saluer en se touchant les mains, de rassemblement pour célébrer un but et la prise de distance des arbitres au moment de constater les chocs sur le terrain.

Seul pays européen où on joue désormais au foot, la Biélorussie a démarré son championnat le 19 mars. Pour le moment, 351 cas positifs au Covid-19 ont été recensés dans cette ex-République soviétique de 9,5 millions d’habitants mais Alexandre Loukachenko, le président de la Biélorussie depuis 26 ans (considéré comme le dernier dictateur d’Europe), a qualifié la crise sanitaire de « psychose » en affirmant que la « panique » en découlant était plus dangereuse que le virus lui-même.

Si les championnats amateurs se sont arrêtés la semaine passée, la 4e journée de la Vysshaya Liga s’est déroulée ce week-end dans des stades à moitié remplis. Au Tadjikistan, pays d’Asie centrale de près de 9 millions d’habitants, le championnat a démarré ce dimanche avec les trois premières rencontres disputées à huis clos.

Au Nicaragua (6,4 millions d’habitants), il y a eu un seul décès lié au Covid-19. Le gouvernement n’a pas pris des mesures drastiques même si les matchs de baseball, sport roi dans ce pays d’Amérique centrale, et de football dont la 14e journée de D1 s’est disputée dimanche et lundi se déroulent à huis clos depuis trois semaines.

La propagation du virus inquiète la population et les joueurs. Il y a deux semaines, la formation de Cacique Diriangén a diffusé sur les réseaux sociaux une photo d’eux-mêmes équipés de masques et de gants à l’issue d’un match de championnat. L’un des joueurs, l’Uruguayen Bernardo Laureiro a même disputé une partie du match avec des gants et un masque chirurgical en signe de protestation.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.