L’armée chinoise démarre ce jeudi les plus importantes manoeuvres militaires de son histoire autour de Taïwan, une réponse musclée à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l’île en début de semaine.

Des missiles balistiques chinois seraient tombés dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon pour la première fois, a déclaré le ministre de la Défense nippon, Nobuo Kishi. « Cinq des neuf missiles balistiques tirés par la Chine sont suspectés d’avoir atterri dans la ZEE du Japon », a déclaré M. Kishi aux journalistes, alors que la Chine a entamé de grandes manoeuvres militaires dans les eaux entourant Taïwan après une visite de Nancy Pelosi, président de la Chambre des représentants américaine.

Taïwan

A Pingtan, une île chinoise située près des manoeuvres en cours, les reporters ont vu plusieurs projectiles tirés à proximité d’installations militaires s’envoler dans le ciel vers la mer, suivis de panaches de fumée blanche.

La situation à Taïwan peut conduire à des « conflits ouverts », ont prévenu ce jeudi les ministres des Affaires étrangères de l’Asean, réunis à Phnom Penh. « L’Asean est préoccupée par l’instabilité internationale et régionale, notamment avec les récents développements dans la région adjacente de l’Asean, qui peuvent mener à de mauvais calculs, une confrontation sérieuse, des conflits ouverts, et des conséquences imprévisibles pour les grandes puissances », ont-ils écrit dans un communiqué commun.

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne Josep Borrell a condamné les manoeuvres militaires « agressives » de la Chine, estimant qu’il n’y avait « aucune justification » à utiliser « comme prétexte » la visite à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi.

Taïwan

« Il est normal pour les députés de nos pays de voyager à l’international », a-t-il écrit sur Twitter depuis Phnom Penh, en marge d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Asean.

Les forces armées de Taïwan ont affirmé « se préparer à la guerre sans chercher la guerre », au moment où la Chine a démarré les plus grandes manoeuvres militaires de l’histoire autour de l’île. « Le ministère de la Défense nationale souligne qu’il respectera le principe de se préparer à la guerre sans chercher la guerre », a indiqué le ministère taïwanais de la Défense dans un communiqué.

« Il s’agit d’une véritable farce. Les Etats-Unis violent la souveraineté de la Chine sous le couvert de la soi-disant démocratie (…) Ceux qui offensent la Chine seront punis », a menacé de son côté le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

Par Gédéon Ngango


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici