Le président américain Joe Biden a annoncé le mardi 30 mars des mesures de lutte contre la discrimination et les violentes attaques qui ont dernièrement ciblé les Américains d’origine asiatique. Parmi ces mesures, une initiative du ministère de la Justice entend contrer la hausse des crimes de haine qui vise cette communauté depuis l’apparition de la pandémie de coronavirus en Chine.

Cette annonce intervient deux semaines après la tuerie perpétrée par un homme dans des salons de massage asiatiques d’Atlanta, en Géorgie, et qui a coûté la vie à huit personnes, dont six femmes d’origine asiatique. Lundi, une autre femme d’origine asiatique de 65 ans a également été brutalement agressée dans les rues de New York. Sur des images de vidéosurveillance, on aperçoit la victime marcher quand, tout à coup, un homme s’approche d’elle, la fait tomber au sol puis lui assène plusieurs coups de pied à la tête avant de s’éloigner.

Il n’y a aucun doute sur le fait que notre communauté est encore en danger“, a déclaré la sénatrice démocrate Tammy Duckworth, née en Thaïlande, priant le président de “prendre des mesures concrètes pour protéger les Américains d’origine asiatique et des îles du Pacifique contre cette violence, annihiler les préjugés anti-asiatiques et soutenir les victimes de crimes haineux“.

Dans le cadre de l’action décidée par Joe Biden, le ministère de la Justice suivra les signalements de crimes de haine commis envers des individus assimilés à la communauté asiatique et développera ses contacts avec les organisations issues de la société civile. Le FBI, le service fédéral de police et de renseignement américain, entend également former les polices locales et d’État. D’autres agences fédérales prendront également des mesures supplémentaires.

En outre, le ministère de la Santé va consacrer 49,5 millions de dollars (42 millions d’euros) à des programmes de soutien aux victimes de violences domestiques et sexuelles auprès des différentes communautés asiatiques, des autochtones hawaïens et résidents des îles du Pacifique.

La Fondation nationale pour la science (NSF) allouera également 33 millions de dollars (28 millions d’euros) à la recherche sur les préjugés et la xénophobie


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article