Des violences perpetrées par les rebelles ougandais de Forces Démocratiques Alliées (ADF) continuent à être enregistrées dans la région de Beni au Nord-Kivu et Irumu dans la province de l’Ituri. Pour la journée de ce mercredi 31 Mars 2021, au moins 23 civils ont été tués par ces assaillants dans une nouvelle attaque dans la localité de Beu-Manyama en territoire de Beni.

Le Centre d’Etude pour la promotion de la Paix, la Démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), se dit préoccupé par la persistance des tueries de civils par les ADF depuis environs 7 ans. Dans son bulletin l’information publiée la soirée de ce mercredi 31 Mars 2021 dont une copie est parvenue à Wab-info.com, cette structure de défense de droits de l’homme, dit avoir documenté au moins 153 civils tués pendant le mois de Mars finissant.

“Le CEPADHO fustige cette barbarie, toujours monotone, de la part de DAECH-RDC (ADF). Avec le carnage perpétré à Beu-Manyama, notre Organisation dénombre 153 civils, ceux qui ont été massacrés par DAECH-RDC (ADF) au cours du mois de mars en Territoires de Beni et d’Irumu. Ce qui représente une moyenne de 5 civils massacrés par jour”, peut-on lire dans ce bulletin.

Tout en soutenant les FARDC et les Casques bleus de la MONUSCO dans la lutte contre DAECH-RDC, le CEPADHO les encourage aux actions d’anticipation des attaques de ces Terroristes. Il encourage par ailleurs les USA à accélérer leur appui militaire à la RDC dans la traque contre ces Jihadhistes.

Par la même occasion, le CEPADHO en appelle à la mobilisation de toutes les Institutions de la République. Il exhorte les autres États amis de la RDC et l’Union Africaine à venir au chevet des FARDC dans le combat contre cette menace à la paix et la sécurité du monde.

Alexis Kasongo


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici