Le ministre congolais de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani, a déclaré, ce jeudi 3 juin 2021, la survenue de la la troisième vague de la Covid-19 en République Démocratique du Congo.

Dans une courte vidéo, Dr Jean-Jacques Mbungani a présenté les facteurs clés ayant justifié cette décision du Gouvernement congolais.

Il évoque notamment le relâchement de l’observance des gestes barrières par la population, la faible couverture vaccinale contre la Covid-19 et l’importation des cas suite à la présence de divers variants du coronavirus.

Félix Tshisekedi lors de la visite au centre de Riposte

Tout en rappelant les succès enregistrés lors la première et deuxième vague, le ministre de la Santé appelle la population à respecter minutieusement toutes les mesures arrêtées par les équipes de riposte. Il s’agit, dit-il, de toutes les mesures en vigueur jusqu’à présent et de celles qui pourraient être prises pour limiter les dégâts liés à cette maladie à savoir :

-Le port correct et obligatoire des masques;
-Le lavage régulier des mains ou l’utilisation des solutions hydroalcooliques;
-Le maintien de la distanciation sociale;
-Le respect de couvre-feu.

Dans cette optique, Jean-Jacques Mbungani estime que la vaccination reste un moyen efficace pour se protéger contre le coronavirus.

Notons que les résultats rendus publics par le Comité multisectoriel de lutte contre la covid-19 relèvent une croissance rapide des cas positifs durant ces quatre dernières semaines.

Les données mises à jour par les services habilités font état de 32 177 cas (32 176 cas confirmés et 1 cas probable), 277 272 cas de guérison et 789 cas de décès.

Mark Munganga

Depuis Kananga

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici