La technologie de l’ARN messager est actuellement en phase d’essai sur des animaux pour trouver un vaccin contre le Sida. Les premiers rĂ©sultats sont prometteurs.

Le vaccin Ă  ARN messager contre le Sida est en phase de test et vient d’ĂȘtre administrĂ© Ă  des macaques : les premiers rĂ©sultats sont prometteurs, rĂ©vĂšlent les chercheurs de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses amĂ©ricain qui mĂšnent ces recherches en partenariat avec le laboratoire Moderna. Cette technologie viendrait rĂ©pondre Ă  40 ans de recherches infructueuses de vaccin.

Le risque de contracter le VIH serait descendu de 79% chez sept macaques qui ont reçu le vaccin Ă  ARN messager contre le VIH/Sida. Il avait avant cela Ă©tĂ© attribuĂ© Ă  des souris. Certains effets secondaires ont Ă©tĂ© observĂ©s, comme une perte d’appĂ©tit, mais seulement de maniĂšre temporaire.

Retarder la transmission du virus

Pendant un an, les macaques ont reçu plusieurs doses, jusqu’Ă  ce que des anticorps soient dĂ©tectables Ă  la 58Ăšme semaine, note l’Ă©tude. A partir de la 60Ăšme semaine, ils se sont vus administrer le virus adaptĂ© Ă  leur espĂšce (car ils ne peuvent pas ĂȘtre infectĂ©s par la version humaine) par la muqueuse rectale, expliquent-ils. Treize semaines plus tard, les chercheurs se sont aperçus que seuls deux macaques ne l’avaient pas du tout contractĂ©. Les 5 autres l’avaient mais ont mis nettement plus de temps Ă  dĂ©velopper la maladie que ceux qui avaient Ă©tĂ© contaminĂ©s sans vaccin : 8 semaines, contre 3 semaines ordinairement.

Il reste des amĂ©liorations Ă  faire, notamment parce que les multiples injections sont compliquĂ©es Ă  mettre en place pour un vaccin chez l’humain. D’autre part, les taux d’anticorps n’Ă©taient pas trĂšs hauts, observent les chercheurs. Mais cette premiĂšre version donne tout de mĂȘme de l’espoir car elle « a un impact significatif sur la transmission virale ».

Ce vaccin ne sera probablement pas disponible avant une dizaine d’annĂ©es, selon Moderna. Le VIH est un virus trĂšs diffĂ©rent du Sars-CoV-2. Et pour cause : il a pour particularitĂ© d’intĂ©grer son matĂ©riel gĂ©nĂ©tique dans le chromosome des cellules qu’il infecte. En consĂ©quence, il est plus difficile Ă  cibler puisqu’il se transmet d’une cellule Ă  une autre et qu’il peut rester en dormance dans la cellule infectĂ©e et se rĂ©activer Ă  tout moment.

Wab-infos.com

Avec Topsante

Si vous avez aimĂ© cet article, n’hĂ©sitez pas de le partager sur les rĂ©seaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas Ă©galement de vous abonner sur notre ChaĂźne YouTube đŸ‘‡đŸœ


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici