Le rêve barcelonais d’Emerson a vite tourné au cauchemar… Décidément, les départs prennent souvent une tournure houleuse ces dernières semaines au FC Barcelone… Après le milieu de terrain Matheus Fernandes, licencié par mail, et le milieu de terrain Ilaix Moriba, parti au RB Leipzig au terme d’un feuilleton tendu en accusant les dirigeants d’avoir menti sur sa situation, c’est au tour du latéral droit Emerson (22 ans) de vider son sac.

Emerson «le club aurait pu mettre les formes» Rapatrié du Betis Séville pour 14 millions d’euros en début de mercato, le Brésilien a très rapidement été revendu 25 millions d’euros à Tottenham quelques heures avant la clôture du marché des transferts. Le Sud-Américain s’est senti poussé vers la sortie et il n’a vraiment pas apprécié la façon de faire des dirigeants, d’autant qu’il est désormais persuadé que les dés étaient pipés d’avance. «Pour moi, c’était clair : je venais à Barcelone. Je voulais venir et ressentir ce que c’est de jouer pour le Barça. C’était mon rêve. (…) Quand je suis arrivé, j’étais sûr que Barcelone ne voulait pas me vendre, mais vu ce qui s’est passé, je pense clairement que lorsqu’ils m’ont recruté, ils avaient déjà en tête l’idée de me vendre. Le club aurait pu mettre les formes. Ils auraient pu faire autrement», a ainsi dénoncé le Spur dans une interview pour Marca. L’Auriverde a ensuite raconté les coulisses de son départ express, forcément mal vécu.

Emerson

Le rêve aura duré… 61 jours «Dans l’après-midi, le club m’a appelé pour aller à la Ciudad Deportiva parce qu’ils voulaient me parler et là j’ai déjà découvert qu’ils voulaient me vendre. Ils ont commencé à me dire que la situation du club n’était pas bonne, qu’ils traversaient une période difficile et qu’il valait mieux pour eux me vendre. Je leur ai répété que mon intention était de rester parce que je voulais jouer ici. Je savais que si j’évoluais à mon meilleur niveau, j’allais réussir ici», a affirmé le natif de Sao Paulo, dont les mots n’ont toutefois pas pesé bien lourd face à la situation financière du club.

«Je suis intelligent et il est arrivé un moment où j’ai réalisé qu’ils me disaient d’aller à Tottenham. Ils me chassaient avec de très bons mots», a résumé Emerson, dont le rêve blaugrana n’aura duré que 61 jours, le temps d’effectuer 3 apparitions sur le terrain pour un total de 90 minutes jouées. Charge au Sud-Américain de confirmer son potentiel à Londres pour briguer pourquoi pas un retour au Barça par la grande porte dans quelques années.


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS