La presse catalane a vivement critiqué l’arbitrage lors du match perdu par le Barça à Getafe (1-0) ce samedi en Liga. Un coup de coude adressé par Allan Nyom au visage de Lionel Messi ne passe pas.

A une semaine du Clasico face au Real Madrid, samedi prochain au Camp Nou, le Barça ne s’est pas rassuré et s’est incliné ce samedi sur le terrain de Getafe (1-0) lors de la sixième journée de Liga. Après un match encore très poussif pour l’équipe entraînée par Ronald Koeman, et notamment Antoine Griezmann, la presse catalane a également violemment critiqué l’arbitre du match.

Outre un pénalty que certains jugeront litigieux en faveur de Getafe, César Soto Grado a provoqué la fureur des supporters blaugranas suite à un vilain coup de coude d’Allan Nyom sur Lionel Messi à la fin de la première période.

Placé à seulement quelques mètres de l’international camerounais (16 sélections) et de la Pulga, face au jeu, l’officiel a bien accordé un coup-franc au Barça mais n’a pas jugé d’avertir voire d’expulser l’ancien joueur de West Brom ou Watford. Aucune sanction, non plus, de la part des arbitres vidéo devant leur écran et Allan Nyom a tranquillement pu finir la rencontre.

“Nyom un footballeur avec des antécédents que les arbitres connaissent bien. Il a fait tomber Messi, a ainsi écrit le quotidien Mundo Deportivo avant de faire dans l’exagération. Il a tout utilisé: coup de pied, poussette et un coup de coude au visage. A la surprise générale et bien que parfaitement placé, l’arbitre ne l’a pas sanctionné. Il aurait pu lui montrer un rouge direct mais le seul qui a reçu un carton a été Sergio Roberto pour contestation.”

Nyom a eu des mots contre Fati et Koeman
Epargné par l’arbitre central, Allan Nyom a pu finir le match sans encombres (malgré un carton jaune reçu dans le dernier quart d’heure) et contribuer à la belle performance de Getafe. Non sans une autre polémique suite à un accrochage avec Ansu Fati en fin de match.

Auteur d’une intervention litigieuse sur le prodige du Barça, qui aurait pu offrir un pénalty aux visiteurs, le joueur de 32 ans s’est ensuite fendu d’une phrase choc en direction de son adversaire resté au sol: “18 ans et tu bai*** comme ça”, a ainsi lancé le Camerounais avec véhémence comme l’a souligné le journal Marca.

Un chambrage plus que limite et parfaitement audible en raison du huis clos décidé en marge de l’épidémie de coronavirus.

Selon Ronald Koeman, le joueur formé à Nancy lui aurait même adressé des insultes pendant le match.

Par Lucien ALLIOUN


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici