Annoncé comme potentiel choix de Cristiano Ronaldo si ce dernier venait à quitter la Juventus, le PSG semble être totalement distancé par le Real Madrid où le Portugais est constamment lié.

« Y’a-t-il une part de vérité dans les rumeurs d’un retour de Cristiano Ronaldo au Real Madrid ? Oui, peut-être. Nous connaissons Cristiano Ronaldo, nous savons qui il est et tout ce qu’il a fait ici. Mais maintenant, il est un joueur de la Juventus et nous devons respecter cela. Il est à la Juve ». Voici la première partie du message que Zinedine Zidane faisait passer lundi au micro de Sky Sport.

Avant le 1/8ème de finale retour de Ligue des champions finalement remporté par le Real Madrid face à l’Atalanta (3-1), l’entraîneur merengue se confiait également sur la place que Cristiano Ronaldo pourrait occuper au Real Madrid, lui qui est annoncé sur le départ de la Juventus et sur le retour à la Casa Blanca.

« Y’aurait-il une place pour Cristiano Ronaldo au Real Madrid ? Nous verrons de quoi sera fait l’avenir. J’ai eu la chance de l’entraîner et c’est un chose impressionnante. Mais maintenant, il aide la Juventus ». Et Zidane n’est pas le seul membre du Real Madrid à songer à Cristiano Ronaldo. Le PSG, qui est également dans le coup à en croire Le Parisien pourrait commencer à se poser des questions.

« Il sera toujours le bienvenu »

« Cristiano est une légende de ce club. Il a réalisé beaucoup de choses. Je ne peux pas dire grand chose puisque je ne sais pas ce qu’il se passe, mais il sera toujours le bienvenu ». a confié Vinicius Junior à l’occasion d’un entretien accordé à TNT Sports.

En outre, le président de la Liga Javier Tebas a lui aussi ouvert la porte à un retour de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. Inutile de souligner la position délicate dans laquelle se trouve le PSG dans ce dossier alors que Manchester United en pincerait également pour son ancienne star.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

Réagir sur cet article