Deux années que Ronaldinho traîne avec lui des casseroles. Déjà condamné par la justice brésilienne pour avoir construit un pont reliant sa ferme au lac Guaiba dans une zone protégée, l’ex-international ne s’est toujours pas acquitté d’une amende 2.2 millions d’euros après avoir enfreint plusieurs règles environnementales.

Après s’être vu confisquer son passeport, Ronaldinho a été interpellé avec son frère par les autorités paraguayennes pour détention de titres d’identité falsifiés.

Dans le cadre d’une opération caritative au Paraguay et la promotion de son livre “Génie de la vie”, le Brésilien a clairement manqué de génie même si la vie est venu le rappeler à ses obligations.Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité.

Entendus, Ronaldinho et son frère ont été remis en liberté en attendant leur jugement au tribunal.Les deux hommes, qui ont été placés sous surveillance renforcée, ne devraient pas pouvoir échapper à la loi alors que le ministre de l’Intérieur, Euclides Acevedo, entend bien “l’appliquer“.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.