17 ans après son unique finale (défaite aux tirs au but face au Cameroun en 2002), le Sénégal va enfin avoir à nouveau l’occasion de remporter sa première CAN !

Les Lions ont validé leur billet en venant à bout de la Tunisie (1-0 ap) en prolongation ce dimanche au Caire en demi-finale. L’issue a été particulièrement longue à se dessiner et les hommes d’Aliou Cissé ont bénéficié d’un énorme coup de pouce de leur adversaire puis d’une décision arbitrale très favorable.

Mieux entrés dans le match, les Sénégalais mettaient la pression dans le camp tunisien, mais sans se montrer très dangereux. Les Aigles de Carthage parvenaient à mieux respirer ensuite et Msakni se procurait même la première opportunité avec une tête non cadrée sur corner. Les Lions répliquaient sur un tir soudain de Sabaly qui trouvait le poteau ! Ils accéléraient ensuite avant la pause, mais Niang puis Mané ne parvenaient à accrocher le cadre sur deux grosses occasions.

Un penalty raté de chaque côté !
Sous l’impulsion d’un très remuant Sliti, entré à la mi-temps à la place de Msakni, blessé, les hommes d’Alain Giresse poussaient fort au retour des vestiaires, et la défense sénégalaise souffrait comme jamais, mais Khenissi manquait deux duels, puis Gomis remportait son face-à-face contre Sassi.

Les Lions répliquaient avec un bon ballon pour Mané mais Hassen remportait son duel. Ce match devenait fou et chaque sélection obtenait un penalty, en raison d’un bras de Koulibaly dans la surface puis d’une faute de Bronn sur Sarr. Mais Sassi puis Saivet étaient mis en échec tour à tour par le gardien adverse !
La boulette d’Hassen, la décision de M. Weyesa

Il fallait en passer par la prolongation et ce match basculait sur une faute anodine de Sassi sur Gassama au milieu de terrain. Sur le coup franc, Hassen se trouait en effet complètement et le ballon percutait le visage de Bronn, surpris, qui l’expédiait au fond de ses propres filets (1-0, 100 ). En position idéale, les Sénégalais déchantaient ensuite quand l’arbitre, M. Bamlak Tessema Weyesa, sifflait un penalty en faveur des Tunisiens lorsque le dégagement de la tête de Sané heurtait la main de Gueye. Mais, coup de théâtre, après vérification avec la VAR, l’officiel changeait d’avis et l’annulait en considérant que le geste de Gueye était involontaire.

Les supporters tunisiens auront beaucoup de mal à accepter ce choix car on peut supposer que sans cette main, le ballon serait parvenu jusqu’à Badri en pleine surface. Logiquement très agacés, à l’image de Khazri, les Aigles ne parvenaient pas à égaliser et ce sont bien les Lions qui retrouveront vendredi le vainqueur d’Algérie-Nigeria en finale.


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

RÉAGIR

Saisi votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.