Didier Deschamps a rappelé Karim Benzema avant l’Euro mais le sélectionneur de l’équipe de France est incapable de trouver la bonne formule depuis, comme le regrette Jérôme Rothen.

Pour Rothen, “Benzema n’est pas le responsable des mauvais résultats actuels”. Mieux, le grand retour de l’attaquant du Real Madrid dans le groupe tricolore, juste avant l’Euro 2020, en juin dernier, “n’a pas créé de tension particulière” et “les joueurs ont été agréablement surpris, même Olivier Giroud, qui aurait pu avoir une dent contre lui”. En fait, “la faute, elle est d’abord sur Deschamps”.

Deschamps a (déjà) tout essayé !
Et d’expliquer: “C’est à Deschamps de mettre en place un système de jeu et peut-être se réinventer. Il est dans la facilité quand il met Benzema, Mbappé et Griezmann devant. Il ne se rend pas compte qu’il n’y a peut-être pas de complicité avec Griezmann et que le statut de Griezmann en prend un coup. Je crois que l’équipe de France sera plus forte avec Benzema mais elle doit fonctionner différemment”.

En rappelant Benzema pour mettre de côté son avant-centre de la Coupe du monde 2018, Deschamps s’est donné un casse-tête permanent, affichant même ses limites en tant que tacticien. Preuve en est, il ne s’est fixé sur aucun système de jeu depuis le début de la préparation à l’Euro, testant aussi bien les traditionnels 4-3-3 et 4-2-3-1 que le 4-4-2 losange et même un 3-5-2 catastrophique contre la Suisse lors de l’élimination en 8e de finale. Associer Benzema à un Griezmann qui souhaite rester l’électron libre de l’équipe et à un Mbappé qui en veut toujours plus, ce n’était pas une mince affaire.

Lucien Sham’s

Goma

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS