inattendu ça ne s’est jamais produit depuis le début de l’euro. Le malheur de siens qui fait la joie des autres.

Le sacre européen de l’Italie n’a pas uniquement comblé les transalpins. À l’issue du dernier tir au but manqué par Bukayo Saka, synonyme d’échec pour les Three Lions, ce sont les Écossais, rivaux des Anglais qui ont donné libre cours à leur joie extatique dans les pubs et les rues du pays.

Voilà comment le penalty de Saka a été vécu en Écosse.

Les supporters de la Tartan Army avaient placé leurs derniers espoirs de voir échouer le voisin honni dans les hommes de Roberto Mancini, le quotidien The National allant jusqu’à faire du technicien italien le nouveau William Wallace, martyr de l’indépendance écossaise.

L’Écosse qui demeurera d’ailleurs la seule équipe à ne pas avoir encaissé de pion face aux vice-champions d’Europe, durant ce mois de compétition.

Laurent Mikombe

Lubumbashi

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici