Un jour seulement après l’annonce de la création d’une Superligue européenne, plusieurs clubs fondateurs envisageraient déjà de quitter le navire. Une bonne nouvelle pour l’UEFA et le football si cela se confirme.

La Superligue européenne verra-t-elle vraiment le jour ? Si Florentino Pérez a fait part de sa grande confiance hier soir sur le plateau d’El Chiringuito, expliquant que la survie du football en dépendait et que si ce n’était pas pour cette année, ce serait pour la suivante, plusieurs clubs fondateurs auraient déjà des doutes.

Selon le Times, au moins un des six clubs anglais fondateurs envisagerait déjà de s’en aller “après avoir été surpris par l’ampleur de l’opposition, y compris de la part de ses supporters.” Si ce club n’est pas précisé, le Guardian avance lui deux noms de clubs : Chelsea et Manchester City.

Chelsea et Manchester City hésiteraient
Hasard ou coïncidence, ces deux clubs sont encore en lice en Ligue des champions et les Skyblues doivent normalement affronter le PSG la semaine prochaine, quand les Blues défieront eux le Real Madrid. Selon ESPN, les matches devraient d’ailleurs bien avoir lieu.

“Chelsea et Manchester City hésitent à rejoindre la Super League européenne, selon un dirigeant bien placé d’un autre club approché pour rejoindre la ligue dissidente”, écrit ainsi le Guardian, qui ajoute que sur les douze clubs fondateurs, moins de la moitié serait déterminée à aller au bout, quand le reste serait plus mesuré et aurait surtout adhéré pour des raisons financières ou par peur de rater le bon wagon. “Nous n’avons pas signé pour ça”, a aussi confié un dirigeant d’un des clubs de Superligue à Sky Sports, qui confirme de “fortes divergences d’opinions” entre les clubs séparatistes.

“Tout le monde fait des erreurs”

Ce matin, le président de la FIFA Gianni Infantino a lui envoyé un message très fort de soutien à l’UEFA et a prévenu les clubs dissidents qu’ils allaient devoir “assumer leur choix” s’ils maintenaient leur décision de créer leur Superligue. Le président de l’UEFA Aleksander Ceferin s’est lui aussi exprimé ce matin et a tendu la main aux clubs anglais frondeurs : “Messieurs, vous avez fait une énorme erreur. Certains diront que c’est de la cupidité, d’autres du dégoût, de l’arrogance… Peu importe, il est encore temps de changer d’avis. Tout le monde fait des erreurs”, a-t-il lâché.

Dans son édition du jour, L’Equipe a de son côté eu vent de la stratégie de l’UEFA pour faire capoter la Superligue : diviser ses fondateurs. “La stratégie va être de convaincre certains, parmi les moins convaincus, de lâcher l’affaire et de revenir dans son giron avec la promesse de ne pas subir de sanction, a confié un proche du dossier au journal. Si vous parvenez à en sortir deux ou trois, c’en est fini d’un projet qui a tout de même été lancé de manière assez désordonnée”. Selon L’Equipe, l’Atlético de Madrid et Manchester City pourraient être les premières cibles de l’UEFA.

Par wab-infos


Cet article vous a-t-il été utile? Partagez aussi avec vos proches.
N'oubliez pas de vous abonner à notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES NEWS SUR LE SITE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici