Le marié K.S et son épouse ont connu un fait cauchemardesque lors de la célébration de leur mariage dans la nuit du jeudi 19 mai 2022. Un terrible combat des invités s’est enflammé, occasionnant des blessés qui ont été exfiltrés des lieux par des policiers et gendarmes.

L’éleveur de bétail K.S. entendait célébrer son mariage avec faste, dans la nuit du jeudi 19 mai 2022, au quartier Abattoir, secteur Silove, dans la commune de Port Bouet. Pour ce faire, il a adressé plusieurs invitations à ses amis de Port Bouet et de Yopougon, sans oublier de nombreux jeunes du secteur de l’Abattoir venus témoigner leur soutien au nouveau couple.

Du beau monde réuni à la célébration du mariage
Plus tard, du beau monde est réuni à un célèbre combat de la soirée au lieu de la célébration du mariage. Vers 22h30, nous apprend Soir Info, les deux mariés se présentent publiquement. Les familles des mariés et les invités ne peuvent contenir leur joie. Pour tout dire, c’est l’euphorie.

Illustration photo de mariage

Pendant que tout ce monde exulte et apprécie l’habillement des mariés, on voit deux jeunes du secteur de l’abattoir qui se démarquent du groupe. On ne sait pour quelle raison, ils sont excités et s’en prennent aux invités venus de Yopougon en Côte d’Ivoire.

En quelques minutes, les cris de joie s’estompent et font place aux injures. Les chaises des invités volent en éclat, sans oublier des jets de pierre. En moins de rien, la partie se transforme en une bagarre rangée de jets de pierre opposant les jeunes du secteur de l’abattoir à ceux de Yopougon.

Les jeunes du secteur de l’Abattoir plus nombreux prennent le dessus et font des blessés dans le camp des invités de Yopougon. La célébration du mariage prend une autre tournure et le marié est obligé de faire appel aux forces de l’ordre, en vue de ramener la quiétude.

« Les deux forces réussissent à mettre la situation sous contrôle, non sans difficulté »

Vers minuit, des éléments de la police débarquent sur les lieux. Plus tard, on enregistre l’arrivée d’un détachement de gendarmes. Les deux forces réussissent à mettre la situation sous contrôle, non sans difficulté.

Pour éviter la reprise des hostilités, il est conseillé aux jeunes de Yopougon de se retirer des lieux. Ils sont au nombre de 18 et il faut sécuriser leur départ. C’est pourquoi les forces de l’ordre dispersent les jeunes de l’abattoir.

Les policiers et les gendarmes réussissent finalement à exfiltrer les jeunes de Yopougon des lieux.

Wab-infos

Avec L’Infodrome

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


AUTRES ACTUALITÉS SUR WAB-INFOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici