Depuis des siècles maintenant, l’ homme africain a été stigmatisé et considéré de non compétant dans la transformation du monde et très limité dans sa capacité de rétention qui est jugée d’ autant plus inférieure à celle du monde occidentale.

En outre, se basant sur le non développement consequent des pays africains qui sont de façon globale très en retard par rapport aux autres pays du tiers monde dont l’ avancée technologique et technique est très remarquable et impressionnante, ses préjugés pourraient être vérifiable.

Cependant, plongeant notre regard dans le mode du travail occidental, le constat fait est que, le nombre de noirs africains dans les industries occidentales est pléthorique.

En effet, d’ apres Zack mwekassa,  » l’ Afrique a des sages qui travaillent au compte des européens, compte tenu du fait que dans leur propre pays ils ne sont pas bien rémunérés et considérés. « 


C’ est entre autre parmi ses derniers que nous nous Intérresserons aux africains qui font la fierté du continant à la NASA. Nous en dénombrons jusqu’ à ce jour quatre.

Le Camerounais Dr Ernest Simo

Ce camerounais titulaire d’ un doctorat en génie électrique à l’ université de Birmingham et d’ une maîtrise en télécommunication par satellite à l’ université d’ Essex est le tout premier africain à intégrer la célèbre agence américaine, où il occupe jusqu’ à ce jour le poste d’ astronaute et cosmonaute.

Le malien Modibo Cheick Diarra

Ce Malien diplômé en ingénierie aérospatiales aux États- Unis à Howard University (Washington D. C. ) a écrit une des plus belles pages de l’ histoire de la NASA

L’ivoirien Olivier Kouadio Obrou

Détenteur d’ un doctorat en physique de l’ atmosphère sur le thème « Électro jet équatorial: étude à l’ aide du modèle physique local de Richmond. Analyse comparative avec les observations », cet ivoirien fait parti du cercle très fermé d’ africains qui ont travaillé pour la NASA.

Le Dr Fadji Maina est la première scientifique nigérienne de la NASA. Elle a rejoint la célèbre agence spatiale américaine en 2019.

Certe, ces personnes font la fierté de l’ Afrique à la NASA. Cependant, outre ceux- ci, nous pouvons en dénombrer encore un grand nombre qui se développent dans d’ autre domaines sans toute fois revenir au pays pour travailler.

Bin Wabthomas



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici