Le Kremlin a estimé ce jeudi que la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky aux Etats-Unis n’a illustré aucune  » volonté d’écouter la Russie  » et que Washington menait en Ukraine une « de facto une guerre indirecte » contre Moscou.

 » Jusqu’à présent, nous pouvons constater avec regret que ni le président (américain Joe) Biden ni le président Zelensky n’ont dit quoi que ce soit qui puisse être perçu comme une volonté potentielle d’écouter les préoccupations de la Russie « , a déclaré aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Zelensky & Joe Biden

Selon M. Peskov, il n’y a pas eu lors de cette visite  » de véritables appels à la paix  » ou de « mises en garde » américaines à M. Zelensky contre  » la poursuite du bombardement des immeubles résidentiels dans les zones peuplées du Donbass « , région de l’est de l’Ukraine en partie contrôlée par des séparatistes prorusses et régulièrement visée par les forces ukrainiennes.

 » Cela montre que les Etats-Unis poursuivent leur ligne de guerre de facto et indirecte avec la Russie, jusqu’au dernier Ukrainien « , a ajouté le porte-parole du Kremlin.

Volodymyr Zelensky s’est rendu mercredi à Washington pour son premier voyage à l’étranger depuis le début de l’offensive russe en Ukraine en février.

Il a reçu lors de cette visite de nouvelles promesses d’aide financière et militaire, dont, pour la première fois, la fourniture du système de défense anti-aérienne Patriot.

Par Gédéon Ngango

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!