Ce mardi 27 juin 2023, la Haute Cour militaire a continué à procéder aux projections vidéos, question d’examiner les contenus des flashs disk que les services de renseignements ont trouvés dans les résidences de Mwangachuchu lors des perquisitions.

Parmi les fichiers trouvés dans le flash, figure un portant le titre  » Commandement des États-Unis pour l’Afrique  » (AFRICOM). Rien d’accablant n’a été trouvé à ce stade dans ce fichier dont le contenu a été survolé.

Édouard Mwangachuchu

Interrogé à ce sujet, le député national Édouard Mwangachuchu dit ne pas reconnaître ce flash disk.

« C’est incroyable ! Ce flash disk ne s’est pas retrouvé chez moi. On va m’adresser ce document en quelle qualité ? Je ne connais pas ce flash et ce document », a-t-il réagi.

Pour les avocats de Mwangachuchu, ce document attribué à AFRICOM ne peut pas bénéficier de la moindre présomption d’authenticité car ne portant pas une signature.

« Ce document n’est pas authentique. Il devrait au moins être signé. Pourtant, il ne porte aucune signature. Ce n’est pas une correspondance d’Africom adressée à notre client. Ce document démontre quoi par rapport aux infractions mises à sa charge ? Nous ne voyons pas le rapport », a déclaré Me Thomas Gamakolo.

Prenant la parole, l’officier du ministère public a rassuré que tous les flashs disk soumis au débat ont été trouvés dans la résidence du député national Édouard Mwangachuchu lors de la perquisition.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!