Le ministre d’Etat à l’Intégration régionale, Mbusa Nyamwisi Antipas a appelé, jeudi 4 mai 2023, à la revitalisation de l’accord-cadre d’Addis Abeba. Il a lancé cet appel à la réunion des pays signataires de cet accord pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo et la région des Grands lacs à Bujumbura (Burundi).

« La République Démocratique du Congo demeure attachée à la lettre et à l’esprit de l’accord-cadre et soutient toute initiative de sa revitalisation qui appelle à une évaluation sans complaisance, franche et sincère », a déclaré Mbusa Nyamwisi.

Antipas Mbusa Nyamwisi

Dans son discours, le ministre congolais est également revenu sur les clauses intangibles et opposable à tous que contient l’accord cadre d’Addis Abeba.

C’est entre autres, la non-ingérence dans les affaires intérieurs des États voisins, ne pas tolérer, ni fournir une assistance ou un soutien quelconque à des groupes armés, respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale des États voisins.

De ce fait, Mbusa Nyamwisi a martelé le fait que la République Démocratique du Congo n’a nullement d’ambitions bellicistes et tient à maintenir un climat de convivialité avec tous les pays d’origine des groupes armés qui écument sa partie Est.

« Il est important de noter que malgré la recrudescence de la guerre provoquée par le M23, soutenu par le Rwanda, la RDC entend maintenir le contact avec les pays d’origine de ces groupes armés et amplifier la campagne de sensibilisation à leur direction afin de trouver une solution définitive à cette question », a-t-il poursuivi.

D’autres points ont porté sur l’état des lieux des initiatives pour la mise en œuvre des décisions de la 10e réunion de haut niveau du mécanisme régional de suivi de l’accord-cadre. Les activités en soutien de l’agenda femmes, jeunes paix et sécurité de différents fora régionaux ont été passées au peigne fin au cours de cette réunion.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!