Le président rwandais, Paul Kagame a participé, ce lundi 28 novembre 2022, par visioconférence, aux travaux du processus de Nairobi pour la paix et la sécurité dans l’Est de la République Démocratique du Congo, qui se tiennent à Nairobi, au Kenya.

Accusé par le gouvernement congolais de soutenir les rebelles du M23 pour déstabiliser l’Est de la RDC et piller ses ressources naturelles, Kagame a réaffirmé par ailleurs l’engagement de son pays à respecter l’initiative menée par la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

Paul Kagame

« Nous devons nous attaquer une fois pour toutes à la cause profonde de l’insécurité dans l’est de la RDC. Nous nous félicitons de la réponse rapide de l’EAC pour tenter de rétablir la paix dans l’est de la RDC. Le Rwanda est engagé dans ce processus », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le secrétaire général de l’EAC, Peter Mathuki fait remarquer que la tenue de ce dialogue intercongolais à Nairobi est l’un des dividendes de l’adhésion de la RDC à l’organisation régionale.

Pour nos frères et sœurs de l’Est de la RDC, votre présence ici pour dialoguer est un dividende de l’entrée de la RDC dans la famille EAC, alors s’il vous plaît, sentez-vous chez vous et engagez-vous avec un objectif commun », a-t-il dit.

La troisième phase du processus de Nairobi connait la participation notamment des présidents congolais et ougandais, des observateurs de l’Union africaine, des Nations Unies, des membres invités du corps diplomatique et de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la région des Grands Lacs, Huang Xia.

Par Gédéon Ngango

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!