Treize otages, libérés le groupe armé CODECO, ont été présentés mercredi 4 janvier à Bunia (Ituri) au cours d’une cérémonie solennelle aux autorités locales, en présence des FARDC et de la MONUSCO, qui a joué le rôle de facilitateur. Cinq autres otages ont été remis le même jour à l’administrateur de territoire de Djugu. 

Parmi ces treize otages figurent une femme et son bébé.  Ils avaient été kidnappés le 23 décembre dernier à Bambou (Djugu) à une quarantaine de kilomètres de Bunia ; alors qu’ils quittaient le centre commercial de Kilo pour se rendre à Bunia.  Ces personnes avaient aussitôt été conduites à Petsi, l’une des bases de la milice CODECO.

 Avec son bébé de trois mois serré dans ses bras, Mave, manifestement fatiguée, s’est réjouie d’être libre après treize jours de la captivité. 

  Célestin Tawara, le président de la communauté Lori, qui regroupe le peuple lendu, s’est lui aussi, félicité de ce dénouement heureux. Il salue ce geste des leaders de la CODECO, tout en les exhortant à demeurer dans la voie de la paix, en dépit des difficultés qui jalonnent ce processus. 

Il a reconnu en effet que le processus de paix en cours, piloté par le gouvernement avec l’appui de la MONUSCO, rencontre des défis énormes ; notamment avec des attaques de la milice Zaïre.   

Cinq autres otages arrêtés dans le territoire de Mahagi par des éléments de la CODECO dans la chefferie d’Angal ont, eux- aussi, été libérés et remis à l’administrateur du territoire de Djugu ce même mercredi. Les otages ont été récupérés par les FARDC. 

Radiookapi
Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!