On continue à enregistrer des morts suite à l’insécurité dans le territoire de Kwamouth et Bagata créée par le conflit interethnique dit  » entre les peuples Teke et Yaka ». Au moins 6 personnes ont été tuées, mercredi 2 novembre, lors d’une attaque d’hommes armés contre le village Kisia au territoire de Bagata dans la province du Kwilu. Plusieurs maisons ont été incendiées et le village se vide de ses habitants.

L’administrateur du territoire de Bagata, Joseph Mankoto, qui livre l’information, précise que ces assaillants commencent à percevoir des redevances dans cette partie de la province du Kwilu.

 » Encore une énième attaque dans le village Misia qui est à 25 kilomètres de Fatundu, le village était attaqué. On a incendié des maisons, le bilan provisoire c’est 6 morts parmi lesquels un enseignant. C’est la pagaille générale, les gens vident le village  » a-t-il déclaré.

Joseph Makongo ajoute que le milieu où logent ces assaillants est bien identifié. Il s’interroge par ailleurs, pourquoi les éléments des forces de l’ordre et de sécurité ne vont pas les traquer.

 » Ils sont localisés vers Mowe, Misia, Fayala, Kimpana, c’est la zone troublée. Nous nous posons mille questions pourquoi nos forces sur la jonction de la rivière Wamba et Kwango vers la carrière n’avancent pas pour aller dans la zone troublée, les assaillants sont localisés. On connaît des villages où ils opèrent, ils demandent même des redevances aux populations, ils font de n’importe quoi « , indique l’administrateur du territoire de Bagata, Joseph Mankoto.

Les atrocités débutées à Kwamouth avec un bilan de près de 200 morts, ont déjà fait près de 20 au territoire de Bagata dans la province du Kwilu.

Actualite.cd

Via Wab-infos



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽