Arrivé dimanche 28 mai à Luanda en Angola, le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a évalué avec les autorités angolaises les aspects liés à la paix et à la sécurité dans la région des Grands Lacs.

Accompagné de la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC et cheffe de la Monusco, Bintou Keita, Lacroix a été reçu lundi par le président angolais, João Lourenço. À cette occasion, ils ont discuté de la situation sécuritaire qui prévaut dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Luanda

Alors que les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) alertent sur le redéploiement de l’armée rwandaise et des rebelles du M23 avec l’objectif d’attaquer la ville de Goma, au Nord-Kivu, le patron des opérations de paix de l’ONU a salué les efforts du président Lourenço visant à pacifier l’est de la RDC.

« Le président de la République, João Lourenço, a reçu aujourd’hui au palais présidentiel, le sous-secrétaire général de l’Organisation des Nations unies pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix.

Les problèmes liés à la situation prévalant dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) étaient au centre de la réunion, a déclaré le diplomate de l’ONU aux journalistes. Il a ajouté qu’il a pris le moment de remercier le président João Lourenço pour les efforts de pacification dans l’est de la RDC », a annoncé la présidence angolaise.

Lacroix a assuré que l’ONU soutient pleinement les initiatives de l’Angola pour les différents processus de paix en Afrique centrale et dans la région des Grands Lacs.

Après Luanda, le diplomate onusien est attendu à Kinshasa (RDC) et à Lusaka (Zambie). Sa tournée de 11 jours intervient au moment où l’armée congolaise alerte sur des mouvements des troupes RDF-M23 ainsi que de leurs recrues qui viennent de terminer la formation au Rwanda et Tchanzu pour réoccuper Kibumba et Rugari, dans le secteur sous contrôle des forces de l’EAC.

Les Forces armées de la RDC, qui restent déterminées à défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays, affirment que l’objectif du redéploiement de la coalition RDF-M23 est d’attaquer la ville de Goma.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!