Le parti politique Nouvel Elan de Muzito a saisi, le 4 novembre dernier, le Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa pour lui signifier la tenue, le mercredi 17 novembre prochain, de sa marche pacifique en vue de soutenir les FARDC.

Dans ce courrier signé par le Secrétaire général Blanchard Mongomba de Nouvel Elan, il est écrit : « Conformément à la Constitution de la République démocratique du Congo, en son article 26, nous vous informons que notre Parti politique le Nouvel Elan, organise ce jeudi 17 novembre 2022 une marche pacifique».

Cette marche pacifique a pour objectifs de soutenir l’armée congolaise, la population de l’Est victime des atrocités de la guerre, réitérer l’exigence de la suspension de l’adhésion de la RDC à la Communauté de l’Afrique de l’Est ainsi que l’expulsion de l’ambassadeur ougandais du sol Congolais.

Adolphe Muzito

«Nous avions estimé, nous en tant que parti, de procéder aux activités de terrain à la suite des recommandations faites par l’initiateur de notre parti pour appuyer nos forces armées qui sont au front, nos compatriotes meurtris et aussi, comme il est repris dans ces 10 recommandations, la rupture de l’adhésion de notre pays à l’EAC », a dit Blanchard Mongomba.

A en croire le secrétaire général du parti d’Adolphe Muzito, cette marche consistera également à exiger l’expulsion de l’ambassadeur ougandais dont le pays, dit-il, n’est pas innocent dans la situation d’insécurité imposée à la RDC dans sa partie Est.

«Ici, nous avons, par exemple, l’Ouganda qui fait partie de l’EAC et qui fait semblant d’être avec nous et pourtant il est en train de travailler avec les forces négatives soutenues par le Rwanda. C’est pourquoi, dans la lettre nous disons que ce jour-là, nous allons aussi exiger l’expulsion de l’ambassadeur ougandais du sol congolais en plus du retrait de la RDC de l’EAC », a-t-il ajouté.

Adolphe Muzito a dévoilé ses 10 recommandations pour remporter la guerre contre le Rwanda, principal soutien aux rebelles du M23 qui occupent certaines localités en RDC depuis quelques mois.

Revoici les 10 recommandations de Muzito

Dans la perspective d’une guerre contre le Rwanda, Muzito a réitéré son vœu d’une action militaire contre le Rwanda en vue de sécuriser l’Est du Congo.


  1. Organiser la sécurité du territoire national et la résistance populaire ;
  2. Soutenir dans l’unité les forces vives de la nation et les FARDC qui se battent au front contre le Rwanda ;
  3. Ne négocier ni avec le Rwanda, moins encore avec le M23, mais avec leurs maîtres ;
  4. Dénicher et exfiltrer, tout infiltré dans nos institutions, nos forces de renseignement et notre armée ;
  5. Punir tout acte de détournement des soldes de nos vaillants soldats, et radier conformément à la loi, tout fonctionnaire qui se rendait coupable des détournements des soldes destinés aux militaires et aux agents des services de renseignement, ceci quelle que soit sa position hiérarchique ;
  6. Procéder à l’annulation de tous les accords signés avec le Rwanda ;
  7. Dénoncer et suspendre l’adhésion de la Rdc à la communauté des États de l’Afrique de l’état, EAC ;
  8. Affecter prioritairement les recettes excédentaires réalisées par l’État à l’équipement de notre armée, aux soldes des unités au front, ainsi qu’aux salaires des agents et fonctionnaires, pour assurer une meilleure défense du territoire national afin de maintenir la cohésion sociale ;
  9. Mobiliser le peuple contre cette guerre d’agression Rwandaise sur toute l’étendue du territoire national pour barrer la route à l’occupant ;
  10. Avoir présent à l’esprit le principe selon lequel “perdre une bataille n’est pas synonyme de perdre la guerre” et nous mobiliser pour l’unité et l’intégralité du territoire ainsi que la souveraineté de la nation.

Wab-infos

Avec LaPros.



Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽