Action des jeunes pour le bien-être social en sigle « AJBS » monte au créneau pour alerter et dénoncer à l’opinion nationale qu’internationale la position inexpliquée et ambigüe de 196 FDLR se trouvant dans la prison militaire d’Angenga depuis plus de 10 ans.

Curieusement et contre tout attente, le tribunal militaire garnison de la Mongala se mobilise d’ores et déjà pour une descente à la prison militaire d’Angenga en audience foraine afin de statuer sur les 196 dossiers d’expatriés FDLR en présence irrégulière dans la structure carcérale précitée.

Prison militaire d’Angenga

AJBS crie à haute voix sur les irrégularités et conséquences qui pourraient émaillées cette foraine au cas où, elle aura bel et bien lieu ; et plus spécifiquement sur les décisions judiciaires finales qui seront prononcées après les délibérés de la fameuse audience foraine attendue à Angenga car, les conséquences de ces décisions seront fâcheuses et énervant à la population congolaise et plus particulièrement les habitants de la province de la Mongala ou se trouve la prison militaire d’Angenga du fait que aucun de ces 196 expatriés FDLR n’a été transféré à Angenga sans avoir chacun son dossier physique.

Par contre, AJBS demande au tribunal militaire de garnison de la Mongala de demander à la juridiction militaire de Nord-kivu l’expédition de tous les dossiers physiques de ces 196 prévenus FDLR avant la tenue de l’audience foraine.

AJBS dénonce à la dernière énergie la tentative de nationalisation entamée par les 196 expatriés FDLR pendant les opérations de leurs identifications lancées par l’auditorat militaire garnison de la Mongala sur instruction de la hiérarchie militaire ; dans la mesure où sur les 196 prévenus FDLR, 4 seulement sont restés constant en confirmant leurs identités étrangère, par contre les 192 prévenus FDLR ont tentés de camoufler leurs nationalité rwandaise d’origine pour se couvrir en se réclamant sujets et nationaux congolais ; nationalité qu’ils n’ont jamais acquise valablement moins encore juridiquement. C’est pour cette raison AJBS interpelle à vive voix l’opinion nationale qu’internationale à ouvrir grandement les yeux sur ce fameux dossier qui, si pas aujourd’hui mais le lendemain pourra embraser soit créer des difficultés grave à la nation congolaise et qu ‘elle ne pourra d’une manière facile et simpliste endiguer les conséquences fâcheuses.

Roger NZUMBU MOSENGE, Président national AJBS.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!