Des déplacés qui tentaient de regagner leurs villages au groupement Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo au nord de la ville de Goma ont affirmé, samedi 24 décembre 2022, avoir vu les rebelles du M23. Cela au lendemain de la cérémonie officielle de la cession de cette entité à la force régionale de l’EAC par le M23.

Selon les témoignages recueillis auprès de quelques motards déplacés qui tentaient de retourner à Kibumba, les rebelles du M23 gardent encore leurs positions.

M23

Ces civils affirment avoir été renvoyés par des hommes identifiés comme ces rebelles rencontrés, entre autres, au marché des légumes et vers l’ancien bureau de l’administration du territoire de Nyiragongo.

Cette situation corrobore les propos du porte-parole de l’armée qui, samedi dernier, qualifiait la cérémonie de cession de Kibumba à la force de l’EAC d’une « simple publicité du M23 pour distraire les Congolais et la communauté internationale ».

Pour le général Sylvain Ekenge, ces rebelles ont l’intention de vouloir renforcer certaines de leurs positions pour conquérir de nouvelles localités dans le territoire de Masisi.

Ces faits sont confirmés par certains acteurs de la société civile de Sake et de Kitshanga, dans le Masisi. Selon ces derniers, Kitshanga par exemple passe cette journée de Noël dans une psychose généralisée. Cela, à la suite d’une présence renforcée, depuis jeudi dernier, des troupes du M23 dans le groupement de Bishusha et dans les zones de Karenga, Ngangi dans le parc des Virunga.

Ils plaident, par ailleurs, pour le renforcement des effectifs des FARDC dans cette partie du Nord-Kivu.

Par Gédéon Ngango

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!