Les soldats sud-soudanais de la Force Régionale de la communauté d’Afrique de l’Est (FRCAE) ne sont pas les bienvenus dans la province du Nord-Kivu.

Dans une lettre adressée au maire policier de Goma, les principaux mouvements citoyens actifs dans cette ville indiquent qu’ils vont descendre dans la rue le 18 janvier 2023 prochain pour exprimer leur opposition au déploiement du contingent sud-soudanais de la FARCAE et dénoncer, par la même occasion, « l’hypocrisie de la communauté d’Afrique de l’Est (EAC) ».

À en croire le même document, cette marche partira du rond-point Mutinga pour chuter au gouvernorat de province. Un mémorandum sera remis, à cette occasion, à l’autorité provinciale. Le déploiement des militaires sud-soudanais dans l’Est de la RDC est au cœur d’une controverse. Plusieurs observateurs « se demandent comment le Soudan du Sud, déchirée par une crise aussi pire que celle de l’Est de la RDC, peut envoyer ses militaires pour imposer la paix chez son voisin ».

Au moins sept cent cinquante (750) militaires sud-soudanais sont attendus dans l’Est de la RDC. Ces militaires ont déjà reçu les orientations de Salva Kiir, président sud-soudanais, depuis fin décembre dernier. Leur lieu d’affectation n’est pas encore connu.

Mediacongo
Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!