À Bambo, dans le territoire de Rutshuru, zone sous agression rwandaise, camouflée par les terroristes du M23, au Nord-Kivu, la population locale vit un calvaire suite aux multiples exactions rebelles.

D’après un notable de la région, les terroristes du M23 opérent un pillage systématique des vivres et d’autres biens appartenant à la population. Outre ces exactions, les M23 profèrent sans cesse des menaces à l’endroit des civils.

Cette situation inquiète le fonctionnaire délégué du gouverneur militaire dans la région de Bambo. À Radio Okapi, il plaide pour l’implication des instances régionales pour que « cesse les exactions du M23 contre la population dans les zones occupées », a-t-il signifié.

D’après lui, plus les milices multiplient des embuscades contre les terroristes du M23, ces derniers s’apprennent à la population qu’elle accuse « de cacher les Mai-Mai ».

Des combats ont été signalés, jeudi dernier, dans plusieurs localités du groupement de Bishusha, et dans le Bwito entre les M23 et des milices locales. Depuis vendredi, un calme précaire règne sur les lignes des fronts. Ces attaques des milices sont à la base des menaces du M23 contre la population dans les régions occupées.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!