Après plus de huit mois de la Force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), le président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi fait recourt à une autre force plus offensive contre les groupes armés au Nord-Kivu .

Félix Tshisekedi

En effet, la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC) a accepté de déployer une force pour mettre une pression offensive contre toutes les forces négatives, et spécialement les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda. C’est après une réunion des Ministres de la défense de la SADC à Windhoek, en Namibie lundi 08 mai 2023.

Présidé par le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, le sommet de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe a promis d’envoyer des troupes à l’Est de la RDC, sans pourtant préciser le nombre d’hommes et la date du début de déploiement. Dans un communiqué sanctionnant ce sommet, les pays membres veulent passer à une offensive contre les terroristes du M23 après une ruse observée dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, au Nord-Kivu.

Le sommet a noté avec une grande inquiétude l’instabilité et la détérioration de la situation dans l’Est de la RDC et réitéré sa ferme condamnation de la recrudescence des conflits et des activités des groupes armés, y compris des rebelles du M23 ”, lit-on dans ce communiqué.

Selon plusieurs sources, Félix Tshisekedi n’a pas apprécié le nomination d’un nouveau commandant en chef des troupes de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), après la démission du Général Jeef, par le Président Kenya William Ruto. Kinshasa voulait une consultation avant la nomination d’une autre personne à la tête de cette force jugée inopportune, vue son inaction dans plusieurs coins de la province du Nord-Kivu.

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!