Sa réaction était attendue et elle est sans déménagement. L’ambassadrice de la République démocratique du Congo en France a répondu au ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula.

Ce dernier, dans une note diplomatique, publiée le jeudi, avait rappellé Isabelle Tshombe à Kinshasa avant le 15 janvier 2023 pour consultation, mais aussi pour être entendue devant la commission de discipline pour non justification de plus de 2 millions d’euros.

« Sereine, rigoureuse et droite dans mes bottes, je le reste. Dommage pour une note mouillée d’acide et réputée officielle muée en un secret de polichinelle sur la toile ! Est-ce fortuit ? Savoir dire non à une forfaiture a un prix et je le paie. Rendez-vous à Kin, il n’y aura pas d’honneur perdu ! », prévient Isabelle dans un tweet pas moins acide.

S’appuyant sur le rapport d’une équipe de la Commission mixte permanente ministère des Affaires étrangères, ministère du Budget dépêchée en mission de contrôle à partir de novembre dernier à Paris, Christophe Lutundula affirmait que Mme Tshombe « transforme la caisse de l’ambassade en une caisse privée, gérée sans respect des principes élémentaires d’orthodoxie financière et au mépris tant des dispositions légales que des autorisations de la hiérarchie ».

Le mois dernier, les tensions étaient déjà vives entre les deux. Le chef de la diplomatie congolaise accusait l’ambassadrice d’insubordination, le fait pour elle de refuser de recevoir 20 diplomates qu’il avait affectés à Paris.

Par Gédéon Ngango

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!