La tournée de plus d’une semaine dans la province du Kongo central de l’opposant congolais et candidat président de la République, Moïse Katumbi n’est pas vue de bon oeil par le pouvoir en place à travers le gouverneur de cette province, Guy Bandu.

Annoncé dans cette partie de la République Démocratique du Congo pour y mener plusieurs activités durant au moins une semaine, Moïse Katumbi voit ses droits être bafoués pour des raisons semble-t-il, de sécurité troublée dans la région par des conflits communautaires dans plusieurs coins, évoque l ‘autorité provinciale.

Dans sa correspondance, le gouverneur Guy Bandu interdit à l’opposant Katumbi de se rendre dans sa province ce mardi demandant à ce candidat président de la république de reporter son voyage le temps pour lui, de prendre des dispositions sécuritaires.

Aussi, alors que Moïse Katumbi comptait mener ses activités au Kongo-Central pendant une semaine sur toute l’étendue de la province, le gouverneur a demandé au président d’Ensemble pour la République de limiter ses activités à un seul lieu déterminé et à un seul jour.

Malgré cette opposition, Katumbi confirme qu’il se rend ce mardi au Kongo-Central, et à Mbanza-Ngungu, le podium apprêté pour le meeting du leader de Ensemble pour la République a été démonté par la police dans la matinée de ce mardi.

Il s’agit d’un nouveau bras de fer entre l’opposant et le régime Tshisekedi, même si le gouverneur du Kongo Central, Guy Bandu évoque les « imprécisions » dans le programme de Katumbi qui ne permett pas la mise en place d’ un « plan pour garantir le respect de l’ordre public ».

Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n'hesitez pas à le partager sur les reseaux sociaux!!!